Sauveteur Secouriste du Travail (SST)

Sauveteur Secouriste du travail

Le Sauveteur Secouriste du Travail (SST)

Le Sauveteur Secouriste du Travail (SST), son rôle est de porter les premiers secours à toute victime d’un accident du travail ou d’un malaise, en mettant en œuvre les gestes de premiers secours et une alerte précoce, par conséquent il est le premier maillon de la chaine de secours.

La formation Sauveteur Secouriste du Travail proposée par QFIS est conforme au référentiel pédagogique de l’INRS

Validité 24 mois

Sauveteur secouriste du travail

Avoir un Sauveteur Secouriste de Travail dans l’entreprise

Les SST ne sont pas de « simples » secouristes puisque depuis plusieurs années, le SST est formé à être un véritable :

ACTEUR DE LA PRÉVENTION

Son rôle dans l’entreprise est de porter secours, mais aussi de :

  • Repérer les situations dangereuses et savoir à qui et comment relayer ces informations,
  • Participer éventuellement à la mise en œuvre d’actions de prévention et de protection.

L’employeur, responsable de l’organisation des secours dans l’entreprise, a intérêt à former des secouristes mêmes s’il n’y est pas toujours tenu.

Quand former des SST ?

Obligation dans certains cas. Certaines entreprises doivent avoir des SST.

Article R4224-15 du code du travail

  • Créé par décret n° 2008-244 du 07 mars 2008 – art.(V)

Un membre du personnel reçoit la formation de secouriste nécessaire pour donner les premiers secours en cas d’urgence dans :
– Chaque atelier où sont accomplis des travaux dangereux ;
– Chaque chantier employant vingt travailleurs au moins pendant plus de quinze jours où sont réalisés des travaux dangereux.
– Les travailleurs ainsi formés ne peuvent remplacer les infirmiers.

Responsabilité du secouriste

Quand un salarié, SST désigné à cet effet par l’employeur, intervient dans l’entreprise pour secourir un collègue victime d’un accident de travail, sa responsabilité civile ne peut pas être engagée.

Sauf s’il a commis une faute intentionnelle article L.451-1 et L452-5 du code de la sécurité sociale.

La sécurité n’a pas de prix mais elle a un coût

amet, accumsan vel, risus elit. Lorem suscipit dolor et,